02 Mai 2020

Chers camarades (nous sommes le premier mai),

Déconfinement douloureux… énormément de questions en suspend, un regain d’espoir et de renouveau ? D’amères déceptions à l’horizon ?…. bref nous pensons à vous tous qui allez reprendre le travail sans l’avoir vraiment abandonné.

Comment va s’ouvrir la mer? Il est évoqué la possibilité de quitter le port pour les solitaires (afin de permettre aux pros de reprendre l’entrainement…

Tous seuls, ils ne peuvent se contaminer eux même. On évoque les doubles, sans doute les équipages familiaux pour une sortie à la journée mais dans quel timing…  des sorties familiales à la journée peut-être mais pas plus longues ????.

Une note ministérielle déclare que « dans l’état actuel », pas de rencontre sportive avant fin juillet mais il est évoqué une possible ouverture après le 2 juin après avis du comité des experts médicaux. (Nous sommes le 1er Mai).

Donc  haut les cœurs, vivons d’espoir et ne partons pas battus.

Il faudra encore s’adapter. Il est vrai qu’avec les membres du comité directeur, nous voulions vous offrir un été convivial avec des sorties à la journée, les jeudis 18 h, les parcours malins, des pots à thème sous le chapiteau engazonné et des nouveautés sympathiques… nous revoyons notre copie… Les élèves reprennent eux aussi les devoirs….

Actuellement les régates de Juin et Juillet sont sur la tangente mais nous attendons les consignes du 2 juin. Le RORC à cette heure n’a annulé aucune régate après le 6 juin.

Dés que possible nous vous présenterons ce qui est faisable pour la Duo Catmania du 20 juin.

La Trinité Cowes by Actual si elle demeure faisable et pourrait attirer les Ultims, Imoca, Class 40 et Multi 2000 comme de nombreux IRC double en recherche de validation pour la prochaine Transat, Nous pouvons envisager du monde (Si). Toujours avec des si, si nous pouvons donner un départ sans aller à Cowes, nous envisageons Cherbourg avec un départ recalé le 17 Juillet pour que l’ensemble de la flotte ne reste pas trop longtemps en standby avant le départ de la Drheam Cup.  (La SNBSM nous a gentiment proposé de nous accueillir également, nous remercions chaleureusement son président).

Donc nous ne manquons pas d’idées mais le Covid-19 et le gouvernement décideront à notre place.

Mini en Mai : nous étudions la possibilité de proposer aux Mini 6.50 une alternative à l’annulation de la Mini en Mai. Un premier scénario proposait une grande course pendant le Spi Ouest France Destination Morbihan fin Septembre, ce qui ne peut-être retenu, le port saturant à cette époque de l’année. L’accueil des coureurs du Spi est suffisant pour blanchir les cheveux du capitaine du port….Nous envisageons une course entre 350 et 400 milles dans la semaine du 7 au 12 mais cela risque de mettre à mal la disponibilité des bénévoles entre la Nuit de l’ArMen début septembre, la Fifty Fifty et les préparatifs du Spi. Les discussions vont bon train avec la classe et  avec de la bonne volonté de part et d’autres un consensus devrait aboutir.

Le club a besoin de vous et pour singer cette ancienne publicité bancaire « Votre argent m’intéresse », nombreux êtes vous (sans doute à raison) à ne pas avoir encore renouvelé votre adhésion et votre Licence. N’hésitez pas à nous soutenir car les réserves s’amenuisent et votre club, malgré le confinement, a encore un cœur qui bat.

Bientôt la reprise de l’école de sport : A l’heure où nous bouclons, nous ne savons pas quand nous aurons l’autorisation d’accueillir à nouveaux nos jeunes. Avec les entraineurs et la direction, nous anticipons aux mieux les procédures à mettre en place pour reprendre les activités dans les conditions sanitaires les plus favorables…

Un bel avenir pour l’Open 5.70 : Le  Bureau Exécutif de la FFV adoube  l’OPEN 5.70 comme support habitable au Championnat de France Espoir jusqu’en 2024.

Lili Joseph Maé et Basile au planning

L’objectif est de former les 15/25 ans sur ce bateau amusant et performant avec ce label. Cette série est présente en nombre sur de nombreuses épreuves comme le SPI OUEST FRANCE, le Grand prix de l’école Navale etc…

La SNT avec ses équipages surmotivés, est présente dans le circuit depuis 10 ans. Elle offre à nos équipages espoir la possibilité d’évoluer à leurs convenances, du dériveur vers l’habitable. L’Open 5.70 est le monotype qui leur permet de commencer à gérer leurs projets, d’affirmer leurs compétences et pourquoi pas tendre plus vite qu’ils ne le pensent, vers des perspectives plus “pro” type Mini 6.50 ou Figaro…En passant par le J70 ou le J80, Mach 6,5 ou Open 7,50, nos « anciens » ne sont pas ridicules, bien au contraire.

Nos équipages actuels rongent leurs freins pour nous montrer de quoi ils sont capables, nous sommes de tout cœur avec eux

Open 5.70

Crédit photo MAGISTRELLI Guillaume

SNT Virtual regatta 

De plus en plus de skippers nous rejoignent. Merci à Gilles d’animer ces fins de journée dans la joie et la bonne humeur…

Inscription sur l’Application Virtual Regatta Inshore.

Puis vous inscrire pour chaque course auprès de Gilles en communiquant par mail : gb@snt-voile.org

Votre : Pseudo de VR, Nom, Prénom, Adresse Mail et N° téléphone portable.

VR SNT

Sélectionné pour le championnat du Morbihan voile virtuel le 8 mai prochain : Basile Bourgnon et Erwan Leroux. Ils sont aussi bons sur l’eau qu’avec un clavier sous les doigts. Nous sommes tous avec vous !

 Les belles histoires de l’oncle Paul (souvenir pour les jeunes des années 60…)

Vierge KerpenhirLe déconfinement va nous permettre de redécouvrir notre environnement méconnu.

Avez-vous repéré en entrant ou sortant du golfe la Vierge de Kerpenhir  avec l’enfant  Jésus sur son épaule qui ravi, fait signe aux bateaux et les bénit.

La statue évoque la légende ou mieux encore, de Notre-Dame de Kerdro (« bon retour » en breton) : la Vierge serait apparue à cet endroit à un bateau de pêche franchissant l’embouchure du golfe, lui faisant signe de faire demi-tour. Le Capitaine, pensant que sa femme lui faisait de grands signes et inquiet, retourne. Rentré au port, ce dernier découvre que sa femme n’avait pas quitté la maison. Dans la nuit,  un violent coup de tabac a eu raison d’autres bateaux du port et le capitaine et son équipage ont ainsi échappé à une mort certaine.

Pour commémorer l’histoire, une première statue en plâtre est érigée sur les remparts du fort de Kerpenhir en 1883. Ce fort est détruit lors de la Seconde Guerre mondiale  entre 1940 et 1944 afin de construire un blockhaus actuellement enterré sous le terreplein de la pointe. La statue subit le même sort. À la fin de la guerre, la ville de Locmariaquer commande une statue au sculpteur Jules-Charles Le Bozec, choisissant comme maquette une Vierge à l’Enfant réalisée pour le pavillon breton de l’exposition universelle de 1937 à Paris. Le Bozec réalise la statue en 1946. Après avoir été installée dans l’église Notre-Dame de Locmariaquer,  elle est finalement érigée à son emplacement actuel en 1962.

Bientôt l’été !

Affiche foil

Notre école de voile met tout en oeuvre pour vous acceuillir ainsi que vos enfants ou petits-enfants dans les meilleurs conditions. N’hésitez pas à faire vos réservations dès maintenant : si à la suite de directives gouvernementales nous étions contraints d’annuler les stages, vous seriez remboursés.

Réservation

Restez vigilant.

A la semaine Prochaine.

Partenaires institutionnels

Partenaires institutionnels

Club des partenaires SNT

Tableau des partenaires au 28 mars 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *